Vous êtes ici : Accueil > Cérémonies du 14 Juillet à Montredon

Formulaire de recherche

Cérémonies du 14 Juillet à Montredon

"Monsieur le Député, Monsieur le Sénateur,
Madame et Monsieur les Conseillers Départementaux
Messieurs les Représentants des services de l’Etat en vos grades et qualités
Messieurs les Représentants de l’Association des Anciens Combattants
Mesdames et Messieurs les enseignants et leurs élèves.
Mesdames et Messieurs les Présidents d'Associations Montredonnaises.
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil Municipal.
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers amis.

C'est avec joie que je vous retrouve aujourd’hui, afin de célébrer et commémorer ensemble la Fête Nationale. Merci à toutes et tous d’avoir répondu en nombre à cette invitation.
Traditionnellement en ce jour, sont mis à l'honneur celles et ceux qui sont toujours présents lorsque l’on a besoin d'eux, celles et ceux dont la présence conforte et rassure. Je tiens ici, publiquement, à les remercier pour leurs attentions et leur empathie auprès des autres.
Le 14 Juillet c'est aussi et surtout une grande fête populaire où se mêlent dans la joie autour de conviviales agapes, musique, danses et chants. Cette fête, qui symbolise l’abolition de la royauté et qui affirme notre attachement aux valeurs et symboles de la République Française, nous rappelle le sens de ces symboles.
Le sens de la Liberté tout d'abord, définie dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 comme une valeur « consistant à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui …. ».
Le sens de l'Egalité ensuite, non pas synonyme d’uniformité, mais qui signifie la possibilité pour chacun de s’affirmer et de s'épanouir avec les mêmes chances que l’autre. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits »
Le sens de la Fraternité enfin qui peut se définir comme l'obligation morale de ces symboles, caractérisée par l’amour de l’autre aussi différent soit-il, l’acceptation de ses idées, le rejet de la haine du sectarisme, le droit à la différence, le refus de l’intolérance et des égoïsmes. L’esprit de fraternité sous sa forme moderne c’est la solidarité qui anime les associations, les bénévoles, l’élan de partage et d’implication d’un groupe de personnes uni dans un intérêt commun.
Ainsi se défini notre état de droit, mais qui est aussi et nous l'oublions trop souvent un état de devoir ;
Devoir de mémoire tout d'abord, ne jamais oublier ses racines et l'histoire ;
Devoir d’exemplarité ensuite, afin d’être le relais et de porter l'image bienfaitrice des valeurs de notre République ; Devoir enfin de ne pas galvauder les droits qui sont les nôtres.

Alors bien sûr à ce niveau de mes propos, il semble important de faire un focus sur la pratique actuelle et contemporaine de ces grands principes.
Que penser de notre monde, lorsque les canaux médiatiques et les réseaux sociaux nous abreuvent de souffrances, de violences et de guerres, lorsque l’actualité montre aux portes de nos frontières, la tristesse, la misère, la détresse, l’abandon, Lorsque même, à l’échelle d'un village que l'on pourrait croire préservé de ces poisons , les querelles, les actes d’incivilité, la méchanceté gratuite, le mensonge, la manipulation, deviennent des pratiques récurrentes…
Par manque de temps ou par lassitude, on juge superflu de vérifier, de contrôler, en dépit de l’absurdité parfois criante des arguments ou théories développées.
On juge superflu de rétablir la vérité basée sur des éléments concrets et factuels.
On écoute, on répète parfois, on déforme sans même s'apercevoir que le jeu de la calomnie auquel on se prête nous rend ainsi complice des rumeurs ou médisances collectives.

Ne tombons pas dans ces pièges et demeurons des êtres éveillés et éclairés par le désir de connaissance et de savoir ….
Notre République, si jeune au demeurant, doit être préservée, améliorée et n'en doutons pas est appelée malgré ses plus de 200 ans d'existence à évoluer avec notre temps et notre monde.
Les défis sociétaux mais surtout climatiques que nous allons devoir affronter dans les prochaines décennies sont immenses.
Ouvrons notre esprit, acceptons la différence et la richesse qu'elle induit, devenons tous, chacun à notre niveau et dans les compétences et savoir qui nous sont propres, des acteurs du changement, arrêtons de nous baser sur des acquis.
Développer et faire émerger le bien vivre ensemble à Montredon est ce qui monopolise mon temps et celui de l'équipe municipale afin de réorganiser, d'améliorer et de faire aboutir les réalisations et projets sur notre commune au profit de ses habitants.
Devenons tous des acteurs de ces évolutions qui se profilent et n’oublions jamais les principes fondamentaux de notre République, unissons nos forces et notre énergie et transmettons autour de nous et à nos enfants ces valeurs.

                                             Vive la Fraternité, Vive la République, Vive la France ! "
 

Publié le Samedi 09 Juillet 2016 à 17:27:59

Retour à la liste